Pour Info - FSU - En ligne


Note FPQE

mardi 26 février 2013  Enregistrer au format PDF


Rencontre FSU / Organisations Syndicales au niveau régional sur la problématique Orientation/formation/emploi

Devant la gravité des politiques publiques concernant la problématique orientation/formation/emploi et l’urgence (Lois sur l’école, sur la décentralisation, sur l’enseignement supérieur recherche, sur l’apprentissage en juin, loi transposant l’ANI du 11 janvier…) d’intervenir rapidement sur ces questions de façon efficace, il est proposé de tenter de nouer des alliances syndicales au niveau régional, en complémentarité de ce qui est tenté au niveau national.

C’est en effet au niveau régional que nous traitons ces questions de façon très suivie dans le cadre notamment des CESER et des CCREFP. Il est proposé de prolonger ce travail, en essayant d’avancer dans des démarches unitaires avec les confédérations, la CGT, FO, Solidaires et toutes les organisations syndicales qui accepteront cette démarche. Le paysage social est devenu à la fois difficile et mouvant : essayons par tous les moyens de construire des démarches unitaires.

Le champ orientation/formation/emploi, complexe par nature, ne s’est pas du tout simplifié avec la focalisation actuelle sous le seul angle de la décentralisation. Le débat sur le sujet central de la relation formation/emploi est devenu bien réducteur, car il n’aborde en gros qu’un seul point, la question de savoir qui aura la compétence en matière de formation professionnelle et d’orientation, chacun, que ce soit l’Etat ou les Régions, se dispensant ainsi de traiter les questions de fond.
Or, il est impossible de répondre valablement à la question de « qui doit faire quoi » si le contenu des politiques de formation professionnelle et d’orientation sont ignorés, si le rôle des services publics existants est passé sous silence, si la réalité des métiers de l’orientation ou de la formation est un point aveugle.

Il est proposé que la FSU demande au niveau des Régions à rencontrer les organisations syndicales et particulièrement la CGT, FO et Solidaires, peut être sous forme de bilatérale dans un premier temps (étant donné les positionnements des différents pôles syndicaux).

On pourrait proposer de travailler avant tout sur le contenu de ces politiques et sur les enjeux pour les jeunes comme pour le salariat dans sa diversité. Pourraient être ainsi abordés :
- la formation professionnelle initiale/ la formation professionnelle continue (dont AFPA-GRETA)
- l’orientation scolaire/ l’orientation professionnelle
- les impasses aujourd’hui largement développées : adéquation formation, emploi, métiers en tensions…
- La sécurité sociale professionnelle (mandat FSU Lille/ cf aussi mandats CGT et texte de son prochain congrès sur son site) et la relation avec le champ orientation/formation/emploi
- La problématique du travail, (que la CGT met au centre de son congrès, cf aussi thème II du congrès FSU).

On pourrait essayer de n’aborder la question de la décentralisation que dans un second temps de la rencontre (cf nos positions dans les notes FPQE mais aussi la dernière note concernant le seul sujet orientation – en cours de rédaction et à destination des élus, presse etc..)

On pourrait enfin proposer à nos partenaires syndicaux une panoplie d’initiatives et d’actions communes : interventions conjointes au CCREFP ; stage commun d’approfondissement sur ces problématiques ; le tout pouvant se concrétiser en conférences de presse communes, en colloques (largement ouverts) etc.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU