Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > POUR INFO Spécial congrès 2013, contributions aux thèmes > Non aux divisions salariales : augmentation uniforme

Non aux divisions salariales : augmentation uniforme

jeudi 20 décembre 2012  Enregistrer au format PDF


La revalorisation du salaire des enseignantEs fait partie des nombreuses promesses de Vincent Peillon, qui affirme avoir "bien conscience que les enseignants ne sont pas bien rémunérés"... Immédiatement, le ministre assortit son propos de restrictions : ’’ Nous le ferons lorsque nous aurons les moyens ’’.
Il se dit prêt à négocier : "Est-ce qu’il faut revaloriser les professeurs français, je vous réponds oui.

Craignant d’aller trop loin, il ajoute peu après, qu’il "n’y aura pas de discussions salariales" à proprement parler. "La conséquence d’une discussion sur le métier est évidemment une question salariale, mais c’est d’abord une discussion sur le métier".
Le projet ministériel, c’est le donnant-donnant : ’’ Est-ce que je suis prêt ? Oui, en changeant aussi la nature du métier. […] [Dans ces discussions,]il y aura les contenus, le développement de carrière, le temps de travail et bien évidement la question de la revalorisation".

Il s’agit ni plus ni moins de faire avaler une modification du temps de travail (tout le monde peut imaginer dans quel sens), des modifications de statuts, un futur allongement de l’année scolaire, la bivalence dans le secondaire, la généralisation de l’école du socle (d’ores et déjà prévue dans la loi).
Ce qui se profile, c’est la systématisation du salaire au mérite, et les différentes attaques gouvernementales en organisent les conditions : pilotage par les résultats (évaluations qui restent d’actualité), primes attribuées selon les affectations et les missions. L’individualisation des salaires promeut l’individualisme et la mise en concurrence des personnels. Les salaires sont ainsi un levier pour le gouvernement pour nous diviser et faire exploser nos statuts.

La FSU doit réaffirmer :
- son refus des primes qui divisent les personnels
- son refus des mesures salariales partielles
- promouvoir la revendication unifiante d’augmentation uniforme en points d’indice.


Jean-Denis Peypelut, Emancipation


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU