Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > POUR INFO Spécial congrès 2013, contributions aux thèmes > Gagner la représentativité de la FSU dans la FPT : un enjeu fédéral.

Gagner la représentativité de la FSU dans la FPT : un enjeu fédéral.

jeudi 20 décembre 2012  Enregistrer au format PDF


Nous sommes confrontés depuis plusieurs années à des politiques qui, sur fond de crise sociale mondialisée, ont des implications fortes y compris dans le secteur des services publics locaux. Les répercussions sont multiples. Elles touchent aussi bien les services publics territoriaux en général que la situation des agents, tant sur le plan collectif que sur le plan individuel. Les services publics locaux jouent un rôle important en terme de redistribution des richesses. C’est pourquoi ils doivent être développés pour répondre aux besoins sociaux fondamentaux, de manière démocratique, équitable et universelle.

C’est ce qui confère aux syndicats qui interviennent dans la fonction publique territoriale une responsabilité majeure sur ces questions ; c’est aussi ce qui légitime nos interventions.

Depuis plusieurs années maintenant la FSU a décidé d’ouvrir son champ d’intervention aux 3 versants de la Fonction Publique. Plusieurs syndicats de la fédération sont aujourd’hui fortement implantés dans la Fonction Publique Territoriale qui représente plus de 1,5 million de fonctionnaires. Lors des précédentes élections FPT de 2008, pour sa première apparition sur ce versant de la FP, la FSU et ses syndicats ont réussi à obtenir 3,1 % des suffrages sur l’ensemble des CTP des collectivités locales, en ne présentant ou ne pouvant présenter des listes que dans 350 des plus importantes collectivités du pays. Ce résultat « satisfaisant » pour une première apparition sera trop insuffisant pour obtenir une représentativité permettant l’obtention d’un siège au sein du CSFPT, synonyme également de droits syndicaux accrus. Le SNUCLIAS et le SNUACTE ont largement contribué à l’obtention des 28 500 voix de la FSU.

Les prochaines élections professionnelles vont concerner l’ensemble des trois versants de la FP. Elles sont cruciales. Pour arriver au seuil minimum d’au moins 5%, qui permettra d’obtenir un siège au CSFPT et améliorer notre représentativité dans la FPT, les listes FSU dans les instances paritaires des collectivités locales et leurs établissements publics devront donc faire un bond quantitatif, lié automatiquement à l’augmentation de nos équipes syndicales dans les collectivités où nous n’avions pas pu déposer de listes en 2008, sans oublier bien sûr le renforcement de nos syndicats et sections déjà constitués.

Ce projet va mobiliser en premier lieu les syndicats nationaux directement concernés, mais nous pensons aussi qu’il peut et doit intéresser d’autres structures de la fédération, en particulier les SD et les CFR qui peuvent être les points d’appui d’un tel projet, mais aussi toutes celles et tous ceux qui pensent que la FSU doit poursuivre ses interventions et donc son développement dans la FPT. Ce développement passe nécessairement par une dynamique volontariste, une prise de conscience de l’importance d’investir les départements, les régions, les communes et les structures intercommunales. Sans ce déploiement, nous ne gagnerons pas les élections.

SNUCLIAS et du SnuACTE


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU