Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > N°503 - Du 3 au 7 décembre - 2012 > Déclaration FSU CTM du 23 octobre 2012

Déclaration FSU CTM du 23 octobre 2012

lundi 3 décembre 2012  Enregistrer au format PDF


Après la séquence de concertation, le président de la République a confirmé la priorité à l’Education pour qu’elle assure la réussite de tous.
Pour la FSU, l’étape qui vient de démarrer doit préciser de nouvelles orientations pour l’école, en rupture avec la loi de 2005. Elle doit se concrétiser par un engagement sur la programmation de la création des 60 000 emplois au cours du quinquennat, ce qui signifie un engagement pluri-annuel de recrutement et de pré recrutement des professeurs de demain qu’il faudra former et revaloriser.

La FSU veillera à ce que soient améliorées les conditions de vie et de travail des personnels enseignants et d’éducation. Alors qu’une révision des rythmes éducatifs va modifier les rythmes des enfants comme des enseignants, alors que les postes mis au concours ne sont pas tous pourvus dans le second degré, elle porte l’exigence d’un allégement de service et d’une revalorisation salariale.
A ce titre, les personnels doivent exercer leur métier dans la sérénité. C’est une de conditions pour une meilleure réussite des élèves.

Le changement de ton qui a eu lieu au plus haut niveau de l’Etat à l’endroit de l’Ecole doit se faire aussi dans les académies et les départements. Il faut mettre fin à certaines formes de caporalisation qui ont encore cours ici ou là. Tout comme il est important de réinstaurer un dialogue social serein et constructif notamment dans les instances CAP, CT.

La FSU regrette que la concertation qui vient de s’achever n’ait pas mieux associé les personnels.

La loi devra réaffirmer le rôle primordial du service public d’éducation pour la formation initiale et continue : développement des formations professionnelles sous statut scolaire, maintien des missions de la formation continue des adultes parmi celles du MEN.

La FSU s’oppose au projet de transfert des CIO et de leurs missions ainsi que le placement des COPsy sous l’autorité fonctionnelle et des régions. La formation professionnelle initiale sous statut scolaire, la carte des formations, le traitement du décrochage des jeunes et le service public d’orientation scolaire doivent demeurer de la compétence de l’éducation nationale et de l’agriculture qui, s’agissant de la carte des formations professionnelles, doit être l’ultime décideur des ouvertures et des fermetures de sections implantées dans les lycées. En matière d’éducation, de formation professionnelle et d’orientation, la FSU reste opposée à tout nouveau transfert de compétences entre l’Etat et les régions.

Elle appellera à des actions unitaires au retour des vacances pour s’opposer à cette remise en cause de la conception de l’orientation et du métier de copsy et de DCIO.

Le rôle des personnels sociaux, infirmiers et de l’administration est trop absent du projet de « refondation ». L’accompagnement social individuel ou collectif auprès des élèves et des parents est indispensable pour inclure les plus en difficulté et favoriser la réussite de tous les élèves. La FSU réaffirme son attachement à des missions pour les infirmières, ancrées dans les établissements du second degré au sein des équipes éducatives et pédagogiques. La parole infirmière ayant été écartée de la concertation, le SNICS-FSU appelle à une mobilisation de la profession le 22 novembre à Paris. De même, la bonne organisation du système éducatif et son fonctionnement nécessitent également que les missions de l’administration de l’Education nationale soient confortées et nécessitent donc des créations de postes indispensables.

La FSU souhaite la publication rapide des décrets relatifs aux contractuels examinés en juillet dernier. Dès maintenant l’amélioration de la gestion de ces personnels devrait se traduire dans les faits ; pourtant les informations des académies montrent que la précarité de ces personnels est toujours la règle.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU