Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > N°504 - Du 14 au 18 janvier - 2013 > De la RGPP à la MAP... : le changement doit être au rendez-vous (...)

De la RGPP à la MAP... : le changement doit être au rendez-vous !

mercredi 23 janvier 2013  Enregistrer au format PDF


Le premier comité interministériel de modernisation de l’action publique s’est tenu aujourd’hui.

Si la nécessité d’évaluer les politiques publiques est réelle afin de mener mieux l’action publique, les agents de la Fonction publique, comme les usagers, attendent qu’aujourd’hui soit donné le cap pour que le rôle de la Fonction Publique soit conforté afin notamment d’en finir avec la RGPP.

C’est pourquoi l’objectif prioritaire du gouvernement actuel ne peut pas être de simplement « réaliser des économies » en considérant que ainsi la Fonction Publique contribuera « au financement de la compétitivité du pays ». L’urgence est aujourd’hui de penser mieux le rôle de l’État sur l’ensemble du territoire, d’améliorer la qualité des services rendus à tous les usagers et aussi d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des agents.

Il ne faudrait pas laisser à penser que la Fonction Publique serait dans notre pays une charge ni même « le » secteur où, sans conséquence aucune, il est possible de faire des économies.

La Fonction Publique est, elle aussi, créatrice de richesses. Formation, Éducation, Recherche, Environnement, Agriculture... autant de secteurs qui concourent par leur activité à relever les défis à venir et donc au développement de l’activité de notre pays.

La Fonction Publique et les services publics, y compris territoriaux, sont aussi un puissant moyen pour lutter contre les inégalités et les injustices sociales. En période de crise telle que nous la vivons, il nous faut préserver cet indispensable outil de cohésion sociale.

Les attentes des usagers et des agents de la Fonction Publique sont aujourd’hui importantes.
La FSU attend du gouvernement qu’il permette à la Fonction Publique et aux services publics de jouer tout leur rôle. Qu’ils soient définitivement considérés comme des investissements d’avenir !

C’est en ce sens que la FSU mène sa campagne « La Fonction publique, une charge ? Non une chance ! » en donnant la parole à tous les agents afin qu’ils expriment leurs attentes.
La FSU attend que les discussions ouvertes dans le cadre de l’agenda social par la Ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique permettent de déboucher rapidement sur de premières améliorations concrètes.


Communiqué de presse FSU du 18 décembre 2012


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU