Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2004-2005 > n°320 du 20 au 24 juin 2005 > Conseil Supérieur de la Fonction Publique

Conseil Supérieur de la Fonction Publique

mardi 21 juin 2005  Enregistrer au format PDF


Lors de la première réunion du CSFPE, Christian Jacob, nouveau ministre de la Fonction Publique a réaffirmé sa volonté d’écoute et de dialogue social.

Force est de constater que le déroulement de ce CSFPE n’a pas donné le signe d’un renouveau de ce dialogue.
En effet nous avons découvert en début de séance la décision du gouvernement de recourir aux ordonnances pour une partie du projet de loi soumis au CSFPE (PACTE junior et report des limites d’âges). Un voeu déposé par la FSU contestant le recours aux ordonnances a été voté par la totalité des représentants des personnels et le projet de loi lui-même n’a reçu aucune voix favorable (contre : CGT, FO, UNSA, FSU - abst : CFDT, CFTC).

D’autre part le ministre a maintenu à l’ordre du jour la fiche indiciaire correspondant à la fusion des échelles E2 E3 dont un vote largement majoritaire, (19 pour 1 contre 2 abstentions), de la section syndicale avait demandé le retrait. Cette décision va à l’encontre de l’exigence d’une négociation sur la grille commençant par la catégorie C.

Enfin le ministre a confirmé que les négociations salariales commenceraient à l’automne alors que la demande quasi unanime des organisations syndicales est qu’elles commencent en juin.

La FSU a rappelé que les personnels attendaient des changements significatifs de politique et qu’il était important que le gouvernement rompe avec ces pratiques et fasse rapidement des signes concrets répondant aux revendications que ce soit en matière de salaires, de grilles ou d’emploi public.

Paris, le 16 juin 2005


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU