Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > N°505 - Du 25 février au 1er mars - 2013 > Compte-rendu réunion du secteur femmes le 24 février

Compte-rendu réunion du secteur femmes le 24 février

mardi 26 février 2013  Enregistrer au format PDF


CONGRES

Travail d’enquête :

- 1e travail sociologique a été effectué par Annette sur le congrès de Marseille concernant l’égalité hommes/femmes. Nina doit nous communiquer la conclusion de cette enquête.
- Alain propose dé réaliser une enquête à Poitier en tant qu’observateur au titre de l’observatoire de l’égalité pour faire une photographie du congrès : composition par syndicat, par département (idée de faire une carte), composition des tendances, déroulement du congrès (tribunes, prises de parole, récupération des temps auprès de la commission des débats, présidence, rapporteur, qui dépasse le temps de parole), répartition des taches au sein de la section accueillante, comment les délégations ont elles été constituées tant en SD qu’en SN.
- Nina travaille actuellement sur les taux de féminisation dans la profession/taux de féminisation dans la syndicalisation.
- Cécile propose un questionnaire à mettre dans la pochette des congressistes et à remettre, rempli.

Le Pour elles spécial congrès, 4 pages :

- un édito : s’inspirer du texte femmes et syndicalisme : Sigrid
- 2 pages sur les statistiques : Nina
- dernière page sur l’activité du secteur + l’heure de la réunion de la commission lors du congrès : Fred

Un compte-rendu de congrès plus détaillé électronique sera fait ensuite dans le POUR Elles avec les autres articles proposés précédemment.

SITE 

Donner l’info des intersyndicales sur le site : voir Eliane
Pour le moment, ce stage est inscrit dans le POUR info et les dates sont précisées sur l’onglet formation.
Ce serait mieux d’avoir un onglet « secteur femme » mais qui l’alimente ? Décision reportée à une prochaine réunion de secteur car nécessité de discussion de ce que l’on souhaite mettre derrière l’onglet.


PROTOCOLE ÉGALITÉ

Sigrid : L’avancée principale est de pouvoir obtenir des données chiffrées sexuées à partir de 2014 grâce auxquelles on pourra dénoncer les discriminations et faire avancer nos revendications (surtout dans les CT). Pour autant, nous avons déjà des données chiffrées nationales mais aucunes mesures immédiates ne sont prévues. Il n’y a toutefois rien dans le texte qui nous ferait voter contre. Il est quand même regrettable que si l’on ne signe pas, on ne puisse participer aux GT, cette façon de faire participe d’une sorte de chantage qui est assez inacceptable de la part de ce gouvernement.

Nina : si on ne se sert pas du protocole comme d’un levier, cela reste lettre morte. Black out de la part de l’administration sur les carrières des enseignantes. Ce protocole peut permettre d’obtenir tous les chiffres sexués. Cela met toute la chaine hiérarchique face à cette responsabilité de donner les chiffres. Unité des OS sur l’exclusion en cas de non signature. Favorable à la signature car il y a des leviers même si cela donne du travail ensuite au SN.

Sophie : Critique par rapport à Sauvadet car refus de revaloriser les retraites. Là, on en parle. La FP a bcp de retard par rapport à ce qui a été mis en place dans le privé pour pallier les inégalités. Difficultés internes à s’en saisir car boulot++. La FSU doit s’exprimer très fortement contre le gel des salaires de la FP car premières touchées sont les femmes. Le pire reste sur les retraites car si mise en œuvre de ce qui est prévu sur les retraites, cela va être catastrophique pour les femmes. La question du suivi est importante, signer un accord engage la responsabilité des OS.

Nina : toute la chaine de la fédération est concernée, notamment les SN, sinon cela restera incantatoire.

Sigrid : les annonces relatives à la formation des personnels et à l’information/la communication : les intentions sont louables mais rien n’est quantifié. Les personnels seront formés à l’égalité : OK mais quand, par qui, combien de temps ? Certaines intentions sont exprimées sous un angle moral et non sur celui du respect du droit. La violence faite aux femmes au travail est sous estimée et n’est pas transversales (mise dans la mesure 15 avec un rappel des lois existantes et non prise en compte à la hauteur de la réalité et des conséquences sur la carrière).

Après discussion, nous sommes toutes d’accord pour une signature FSU. Nous devrons veiller à ce que cette problématique soit bien prise en compte dans nos syndicats nationaux.

AUDIENCE au ministère

Nous devons en reparler ultérieurement (congrès ?) pour bien déterminer les problématiques que nous voulons aborder. Cela paraît complexe car est-ce bien le bon ministère à interpeller selon les thèmes.

GNIES

Valérie demande si la FSU ne pourrait pas y rentrer, le SNES y étant. C’est un collectif institutionnel qui collabore au Conseil Supérieur de l’Information à la Santé (CSIS). Nous avons besoin d’infos complémentaires, on en reparle ultérieurement avec Valérie.

PUBLICATION DES TEXTES DE LA FORMATION INTERSYNDICALE DE L’AN DERNIER :

Il manque des textes mais la maquette sera prête mi-février. Chaque syndicat à la charge des duplications.

ORDRE DU JOUR DE LA COMMISSION FEMMES DU CONGRES (ouverte à tout le monde)
- bilan de ce que l’on a fait au secteur sur les trois ans
- Appel à l’intersyndicale
- Débats


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU